• test

Plus green ma vie : mes 5 pires erreurs et les leçons que j’en ai tiré

En 2014, je me suis jetée corps et âme dans la marmite bio/healthy et comme je te le raconte ici, ça n’a pas toujours été une partie de plaisir à la sauce selfie brocoli.
Voici donc un résumé des 5 grandes leçons que j’ai pu tirer de mes erreurs au fil du temps. (Si ça peut t’aider à éviter de faire les mêmes que moi, c’est cadeau !)

1- Vouloir tout changer, tout de suite (et tout lâcher ensuite)

La loose

Vouloir tout changer, tout de suite (et tout lâcher ensuite)

Je pourrais te citer des dizaines d’exemples de tentatives hâtives échouées mais je crois que la palme revient au « Miracle Morning ».
Tu sais, ce truc révolutionnaire dont tout le monde parle, qui va « littéralement changer ta life, te faire devenir beau, riche et tellement plus aware ».
Oui bon, bah moi aussi je suis tombée dans le panneau, et comme d’hab en mode extrémiste masochiste. Du jour au lendemain je me suis donc embarquée dans une routine matinale digne d’un ashram (après, précisons-le, m’être couchée à 1h du mat, ultra motivée et un peu bourrée). Lever à 6h du matin, citron pressé-eau chaude, écriture de 3 pages « d’écriture libre », Yoga, définition des objectifs du jour, préparation d’un petit déjeuner healthy, méditation.
3 jours plus tard je sautai déjà la case yoga et méditation (en me trouvant des excuses) et 1 semaine et demi après j’avais progressivement abandonné toutes les activités du programme nazi et repris toutes mes « mauvaises » habitudes.
Couché tard, snooze party du matin avec mes 5 réveils (dont le chien qui aboie et le paquebot – j’ai même tenté pendant un temps du Sonic Youth pour te dire, sans succès), levé à la bourre et course après le bus les yeux encore semi-collés, la tête dans le cul, sans être passée par la case petit-dej.

La leçon
N°1 : Quand on tente un truc nouveau, il faut y aller MOLLO

Plutôt méthode petits pas tu vois. Et pour mettre toutes les chances de ton côté, le must c’est d’en faire un peu chaque jour, et ce pendant au moins 30 jours.
« 30 jours » ? Et ouais ma gueule, car c’est le temps qu’il faut en moyenne pour que ton corps et ton cerveau intègrent une nouvelle habitude.
3 semaines, à pratiquer TOUS LES JOURS donc, même 5 petites minutes.
Il va sans dire qu’avant de te lancer, je te conseille fortement d’analyser d’abord si ce truc est fait pour toi, si c’est réalisable facilement dans ta vie et surtout, si tu as envie de le faire, vraiment. Quand tu te force à faire quelque chose c’est que ça va pas marcher. Il faut que tu en aies envie et que tu comprennes pourquoi tu le fais. Je t’assure, ça marche vachement mieux que d’y aller en mode bourrin en s’auto-flagellant au moindre écart.
No pression et plaisir bébé, y’a que ça de vrai.

N°2 : Ce truc n’est pas fait pour toi (ou pas maintenant)
Eh oui, tout simplement ! Tu n’imagines pas à quel point je me suis sentie soulagée quand j’ai découvert que d’autres personnes que moi avaient échoué à la routine matinale, qu’ils n’avaient pas fini brulés au tribunal de la healthy life et qu’en plus ils le vivaient très bien.
J’ai donc fini par accepter que non, après 15 ans d’essais je ne serai sans doute jamais du matin, que c’est pas bien grave et que c’est cool aussi d’être une meuf du soir aux élans créatifs nocturnes (même si parfois le réveil est hardos).
Je ne cesserai de le dire ici, tu seras prévenu, mais on n’est définitivement pas tous fait pour les même choses et donc ce n’est pas la fin du monde si tu n’arrives pas à tenir ou à kiffer telle ou telle habitude healthy lue sur un blog ou un magazine. D’autres trucs te conviendront certainement plus donc don’t worry !
Autre option : ne jamais crier à l’échec définitif, on évolue, nos envies aussi alors peut-être qu’un jour quand le moment sera venu pour toi tu deviendras une Miracle Morning girl / une yoggi d’enfer (on dénombre pas mal de personnes ayant eu une révélation yoga au bout du 5ème essai) ou une inconditionnelle de la méditation.
Laisse faire. C’est tout.

2 – Croire aux remèdes miracles

La loose
A force de lire des success story et autres témoignages à base de recettes miracles mon cerveau extrémiste s’est mis en tête que j’allais guérir de tous mes maux en mangeant des poireaux. Du coup j’ai testé des trucs pendant un moment mais ne voyant pas venir la guérison au bout de 3 jours je finissais toujours pas abandonner, déçue et vexée avant de passer à un autre remède miracle déniché dans un énième article.

La leçon
N°1 : Non, on ne guérit pas en un jus de curcuma

Je ne crois pas qu’il existe un seul et unique remède pour éradiquer __* (remplace par ce que tu veux : eczéma, kilos en trop, calvitie précoce, maux de tête, maladie auto-immune…). C’est un fantasme que beaucoup d’articles aux titres miraculeux entretiennent et pour cause : on rêverai tous de gober une gélule miracle sans lever le petit doigt ou le derrière de notre canapé.
Je n’ai pas fait médecine mais vois-tu, le truc de foufou que j’ai compris au fil du temps, de mes bobos et espoirs miracles déçus, c’est que nos petits et grands maux résultent bien souvent de plusieurs facteurs. Il faut donc prendre en compte un ensemble de paramètres pour en venir à bout. C’est le principe d’une approche holistique de la santé, mais j’y reviendrai.

N°2 : Ce qui est bon pour la meuf du blog machin ne l’est pas forcément pour toi
Et oui ! Je crois que cette petite phrase somme toute banale est une des plus grandes révélations de ma longue épopée healthy-green extrémiste.
Ce n’est pas parceque ça marche sur ta pote que ça va marcher sur toi. Je sais, c’est rageant, c’est même foutrement injuste parfois mais c’est comme ça, on a tous un terrain génétique différent et des facteurs environnants très singuliers.
Pour t’illustrer mon propos je vais te raconter une petite anecdote.
Mon amie Justine (son nom a été modifié), désespérée de ne pas guérir de son eczéma décide le printemps venu de se lancer dans une cure de jus de bouleau après en avoir lu 1000 vertus. La malheureuse se réveilla un matin avec une crise encore plus virulente, le visage gonflé tel un frère Bogdanov. Pas de bol, il s’est trouvé qu’elle était justement allergique au bouleau…
C’est un exemple extrême, certes, mais dis toi juste que ce qui marche pour quelqu’un ne marchera pas nécessairement sur toi. Alors vas-y mollo sur la carte bleu après avoir lu un forum plein de solutions miracles. Comme le disais notre ami Socrate, Connais-toi toi même, fais tes expériences et listen to your body baby !

4- Essayer de convaincre tout le monde

La loose
Alors là j’ai fait fort. Ayant déjà une tendance « Saint Bernard » à la base, autant dire que quand j’ai découvert qu’on pouvait soigner plein de trucs avec les plantes/l’alimentation/la pensée positive & compagnie, ça a été le festival du sauvetage… « Tu sais que tu devrais essayer d’arrêter les produits laitiers pour tes problèmes de migraines ? », « Pourquoi tu ne tente pas de méditer Gontrand, tu serais moins stressé ! » ou encore « Tu as essayé les fleurs de Bach pour tes angoisses ? Ça marche super bien je te jure, essaye dès demain, hein promis, promis ?? » Au secours.

La leçon
Bien que ça parte d’une noble intention, ne cherche pas à convaincre les gens et encore moins quand ils y sont réfractaires. JAMAIS.
Je me suis retrouvée à m’engueuler avec des amis et à me vexer toute seule que mes parents n’essaient pas mes supers solutions alternatives. Lorsqu’on découvre l’univers merveilleux du green ou de la slow life, on veut le partager à tous nos proches et les convertir.
Mais la meilleure solution est de commencer par toi même. Rayonne tel un petit soleil chatoyant et ton aura à paillette fera le job toute seule : en voyant ton poil doux et soyeux et ton énergie solaire, les gens finiront par revenir vers toi pour connaitre ton secret. Là tu pourras leur dévoiler tes savoirs et apprentissages de grand sage green.

5 – Acheter plein de nouvelles choses par frénésie de la découverte

La loose
Quand j’ai adopté un mode de vie « sain » radical, je me suis empressée d’acheter tout un tas de livres, produits de beauté et autres accessoires slow, tout en faisant chauffer ma carte bleue dans les magasins bio, mon nouvel eldorado shopping. « Non mais attend, c’est pas pareil, c’est de l’achat utile et c’est pour mon bien ».
C’est justement là le piège : sous prétexte que ça allait être bénéfique pour moi, qu’il me fallait absolument ce truc et puis aussi celui là j’ai dépensé un argent de dingue. Pire : une fois les produits achetés, je ne les lisais ou les utilisais pas forcément. En témoigne ma pauvre farine de pois chiche qui a fini infestée de mites alimentaires, abandonnée au fond d’un placard avant même d’avoir été ouverte…

La leçon
Je sais, c’est tentant. Mais si tu as bien retenu la leçon N°1, on y va step by step ! Commence donc dans la mesure du possible par finir tes stocks avant d’en acheter des nouveaux, ça évite le gaspillage et d’encombrer encore plus tes placards. Ensuite, n’achète que ce que tu es sur de mettre en place concrètement dans ta vie (de nouveaux ingrédients pour une recette, un livre de conseils que tu vas mettre en pratique tout de suite, une crème que tu vas utiliser demain et pas l’été prochain, etc…). Tu n’en seras que plus satisfaite et tu pourras ainsi mesurer concrètement les changements que tu opères. Petit à petit tu continueras à explorer, sans pour autant creuser ton découvert.

 

   

Et toi, quelles sont tes pires anecdotes ?
Raconte moi ça dans les commentaires !


 

Cet article t’as plu ? Epingle-le sur Pinterest !

Passer au green/bio/healthy : mes 5 pires erreurs et les leçons que j'en ai tiré !

10 Commentaires

  • Je me déclare coupable du n°1, 4 et 5... Mais je me soigne!
    • Ehehe, je continue à me soigner aussi, on se refait pas en 1 jour mais on peut en rire :)
  • Cécile
    Aie, je crois que je suis tombée dans les mêmes pièges... Vouloir tout changer, guérir de suite, tout essayer, saouler tout le monde avec des recettes parfois un peu étranges... Ah la la, que de bons souvenirs !! Une de mes anecdotes marrantes ça a été une fois en faisant mes courses au Biocoop, j'ai tellement acheté de trucs (très utiles par ailleurs), qu'en passant à la caisse l'employée est allée chercher une bouteille de crémant pour me remercier de ma fidélité (+ de 200€ de courses quand même !! alors que nous sommes 2 à la maison). Bref tout ça pour dire qu'à ce moment j'ai compris que j'étais allée un peu loin dans mes délires de vouloir tout essayer. Mais bon, un jour ou l'autre ça me servira car je suis devenue plutôt incollable en produits bio ;)
    • Mon dieu je la connaissais déjà cette anecdote mais tu m'as fait bien rire à nouveau (et ça sera certainement le cas pour ceux qui te liront !). On va dire qu'il n'y a pas d'erreurs, que des leçons (même si un peu chères parfois) !
  • Ahahaha mais que c'est bon de voir que l'on n'est pas seule à faire des conneries !!! Ahah ;) Et je me déclare la palme d'or pour : le miracle morning !!!! et puis aussi pour l'excès, et puis aussi pour le fait de vouloir convertir tout le monde et puis aussi de vouloir tout acheter pour changer de vie. Bon bref ok je reconnais être coupable ÇA VAAAA ;) Bref ton article est Génial, il faut célébrer l'échec et les obstacles car c'est à travers eux que l'on apprend à se connaître et que l'on se révèle :) Merci pour ce moment ! (Merci pour ton petit mail d'ailleurs il m'a trooooop fait zizir j'y réponds très bientôt ma gueule hihi) zoubi
    • Ehehe, merci pour ton commentaire très chère et heureuse de te compter dans le clan (manifestement assez fréquenté) des "loosers" d'un jour qui se soignent et qui progressent ! Au plaisir de te lire et à bientôt ;)
  • J'adore cet article ! Au passage, t'as pas d'option pour aimer tes articles ? Je suis tellement une flemmarde des commentaires, j'aime pouvoir juste cliquer sur "j'aime" :D Sinon, pour développer plus tant que j'y suis, je me reconnais totalement dans les 5 points, sauf que le Miracle Morning j'ai même pas essayé, ça fait longtemps que j'ai compris que le matin n'est pas mon ami ! ^^
    • Merci beaucoup Anne ! Je n'ai pas de bouton "j'aime", peut-être que c'est mieux car j'aime bien lire des commentaires comme les tiens :)) Pour le miracle morning, un ami m'en a reparlé il y a peu avec tellement d'enthousiasme que je suis presque tentée de ré-essayer... Avec mon nouveau job je vais être obligée de me lever plus tôt donc on verra, ça sera peut-être une révélation !

Laisser un commentaire